Radio Doudou, la web-radio pour bébés

Le marketing des bébés nous apporte une innovation dans un univers jusque-là réservé aux adultes et aux ados : la radio. Dans la conscience collective, les enfants en bas âge écoutent des berceuses, des comptines… bref, de la musique spécialement conçue pour eux, et rien d’autre. C’est ce à quoi veut remédier Radio Doudou, la première radio en ligne destinée aux 0-3 ans qui pioche également des morceaux appropriés dans l’éventail de la musique « légitime » pour adultes : classique, jazz, pop…

Si le concept séduit, la qualité de son nom est moins évidente. Le mot « doudou », en soi, est adapté et intéressant : moins banal et descriptif qu’un « Radio Bébé » par exemple, il symbolise l’univers enfantin. Le doudou, cet objet mystérieux qui peut prendre toutes les formes et accompagne l’enfant partout où il va, rassure au même titre que la musique apaise et adoucit les mœurs.

Toutefois, pour une offre éclectique qui permet entre autres aux parents en mal de patience de ne pas recourir aux trois mêmes comptines en boucle, le nom Radio Doudou omet totalement la spécificité de cette radio. Il n’exprime ni la promesse aux enfants – de la « vraie » musique –, ni le bénéfice aux parents – finies les sessions musicales répétitives et, il faut bien l’avouer, un peu gentillettes.

Alors que l’offre semble prendre les enfants et leur éveil musical au sérieux, le nom renvoie finalement à une vision contreproductive de la petite enfance car vague, quelque peu mièvre et finalement trop convenue pour ce concept original.

Les geysers et les sources aussi portent des noms !

Greetings from Yellowstone National Park, au coeur du Wyoming, aux Etats-Unis.

Ce parc est sans doute le plus réputé et le plus spectaculaire au monde. Il doit sa réputation à son histoire, celle d’une éruption volcanique d’une violence extrême, il y a 640.000 ans. Le cratère s’est effondré puis partiellement rempli de lave, créant une caldeira aussi grande que la Corse.

Aujourd’hui, Yellowstone est un parc naturel d’une grande beauté où l’on peut admirer une faune riche et variée : plusieurs milliers de bisons cohabitent avec des ours bruns, des grizzlis, des loups, des élans, des coyotes et plus de 300 espèces d’oiseaux.

Mais le plus surprenant est sans doute la collection de geysers, de sources chaudes et fumerolles qui parsèment le parc. Le volcan qui se trouve sous Yellowstone est toujours actif : le magma, qui n’est par endroits qu’à 5 miles (3,5 km) de la surface, explique les phénomènes géothermiques étonnants de cette région des Etats-Unis.

IMG_0828

Yellowstone compte à lui seul plus de la moitié des geysers du monde, toujours en activité ; et l’on peut voir, à intervalles réguliers, certains de ces geysers projeter leurs gerbes d’eau à plus de 50 mètres de hauteur. Des grandes eaux d’origine volcanique dignes de Versailles, que complètent pour le bonheur des yeux l’incroyable spectacle des sources d’eau chaude, dont la couleur est directement liée à la température : la roche est orange lorsque l’eau qui la recouvre est à 48°C, la roche est jaune bouton d’or lorsque l’eau est à 63°C et plus, et bleue à partir de 92°C. Les sources les plus chaudes offrent alors le spectacle d’une eau cristalline d’un bleu très pur, où l’on se glisserait volontiers si les bulles qui viennent mourir à la surface ou les nuages de vapeur n’indiquaient pas que l’eau est à plus de 90°C. Et l’on reste saisi d’admiration et de stupéfaction que la nature ait non seulement produit un phénomène aussi étonnant, mais surtout qu’il soit d’une telle beauté.

Les geysers et les bassins d’eau chaude se distinguent donc par leur localisation géographique, leur forme, leur couleur, leur activité (certains jaillissent à intervalles réguliers, d’autres sont plus imprévisibles, certaines sources sont calmes, d’autres légèrement bouillonnantes, d’autres dégagent des nuages de vapeur)… mais aussi par leur nom.

Car comme tout en ce bas monde, il faut un nom pour exister et se distinguer des autres. C’est ce qui rend chaque geyser et chaque source unique. C’est bien la fonction du nom, rendre unique.

En voici quelques-uns:

Teakettle Spring
Pump Geyser
Sponge Geyser
Doublet Pool
Aurum Geyser
Beach Spring
North Goggle Geyser
Liberty pool
Beauty Pool
Giant Geyser
Grotto Geyser
Shield Spring
Castle Geyser

Et, à mes yeux, le plus beau de tous, par la taille et les couleurs :

Grand Prismatic Spring
IMG_7571

Je ne peux que vous inviter à aller les découvrir, c’est un voyage à faire une fois dans sa vie, si vous en avez l’opportunité. D’ici là, ces quelques photos lèveront un coin de voile sur l’un des spectacles les plus beaux et les plus inattendus qu’il m’ait été donné de voir.

Delphine Parlier