Quand technologie et naming nous font rire…

A l’heure où les fabricants d’ordinateurs rivalisent d’ingéniosité pour nous faciliter la vie et toucher le plus de monde possible (smartphones, tablettes, smartwatches…), on pourrait s’attendre à des noms de produits tout aussi ingénieux et universels. A en juger par les toutes nouvelles machines d’HP et d’Asus sortis en France ces dernières semaines, HP Sprout (un ordinateur avec projecteur/scanner 3D intégré) et Transformer Chi (une nouvelle gamme d’hybrides ordinateur portable/tablette), ce n’est pas toujours le cas.

Un nom comme Sprout ou Chi fonctionne peut-être dans certains pays ciblés, mais ces dénominations font immanquablement sourire en français. Les deux mots sont basés sur des mots étrangers existants : sprout signifie « pousse » en anglais, et « chi » renvoie au concept chinois d’énergie vitale appelé qi (prononcé « tchi »). Le problème, c’est que ces termes, leur sens et leur prononciation ne sont sans doute pas assez connus en France pour supplanter une lecture « à la française » peu élégante dans les esprits français.

HP Sprout

Le HP Sprout, ordinateur/projecteur/scanner 3D au nom peu sérieux.

A la décharge d’HP et d’Asus, il faut tout de même souligner que trouver un nom universel n’est pas une mince affaire. Une langue donnée contient des dizaines, voire des centaines de milliers de mots. Le dictionnaire Oxford en dénombre par exemple 600 000 dans la langue anglaise. Créer un nom de produit, de service ou de société dont la sonorité, l’écriture et les connotations soient heureuses dans ne serait-ce que 10 pays et langues différents est donc une gageure. Et c’est sans compter que le nom créé doit encore être stratégiquement pertinent et disponible comme nom de marque et nom de domaine !

Aussi inventif et efficace que soit un nom sur un marché géographique, il est donc toujours susceptible de se rapprocher d’un mot ou d’une référence culturelle existante malencontreuse sur un autre. Un projet de naming international bien mené devra autant que possible intégrer des vérifications linguistiques et culturelles pour éviter ce genre d’écueils.