L’histoire de Ma boutique O Naturel, devenue Onatera pour conquérir de nouveaux territoires.

ONATERA

A l’origine d’Onatera : une famille et une expertise unique en naturopathie acquise en plus de 30 ans, transmise de père en fils, du monde réel au monde internet. Cette entreprise locale s’appelle alors Ma boutique O naturel, traduisant la proximité qui la lie à ses clients et la bienveillance qu’elle place en ses produits.

Le succès commercial est incontestable, et très vite, l’intérêt d’élargir l’activité de la société au-delà de nos frontières se fait sentir.
La marque très française doit alors évoluer pour accompagner ce nouveau challenge.

#créationdenom #international #vérificationjuridique

Un nom, trois enjeux métier

L’enjeu de développement international est clé dans l’orientation du projet.
La marque Ma Boutique O Naturel n’est pas exportable en dehors des pays francophones ; il est donc nécessaire de créer une nouvelle marque pour répondre à l’ambition de l’entreprise, et conquérir l’ensemble des pays européens.

L’enjeu de création est alors de quitter un nom trop descriptif et franco-français au profit d’une marque distinctive, évocatrice du positionnement santé bio, facile à écrire pour les recherches Google, aisément prononçable par les consommateurs des principaux pays européens, et, de surcroît, dans le respect des valeurs et de l’ADN de l’entreprise familiale.

L’enjeu juridique est particulièrement stratégique s’agissant d’une activité e-commerce. Et il est double.

D’une part, la marque doit être libre de droits en Europe, dans chacun des pays visés, dans les classes de produits et services correspondant à l’activité. En l’occurrence, la classe 5 pour les produits de santé, ainsi que la classe 35 pour la vente de produits en ligne.

Ensuite, s’agissant d’un site d’e-commerce, la disponibilité du nom en .COM est essentielle : une marque de e-commerce verra la totalité de son chiffre d’affaires transiter par son site internet. Il faut donc que le nom soit disponible en .COM, et pas seulement en .FR ou dans d’autres extensions nationales.

Quand on sait qu’il y a plus de 130 millions de .COM enregistrés, et que certaines familles de noms sont totalement indisponibles (les 3 lettres, 4 et 5 lettres sont tous déjà pris), le challenge est « tout simplement » démultiplié.

Onatera boutique

Le résultat : une création forte et une marque sécurisée en Europe

Les consultants et créatifs de Timbuktoo ont créé ONATERA. Un nom euphonique (« nice-sounding », diraient les Anglo-Saxons), qui évoque la terre, la nature, les produits naturels, tout en étant simple dans sa graphie et sa prononciation. C’est par ailleurs un nom qui reste proche du nom d’origine puisqu’il reprend la séquence vocalique ONAT- de O-Nat(urel).

Sur le plan juridique, ONATERA est une marque française et internationale. Elle est enregistrée dans les 28 pays de l’Union européenne ainsi qu’en Suisse. Nous avons accompagné l’entreprise dans toutes les démarches de sécurisation en France et à l’international.

La méthode

Chez Timbuktoo, nous avons deux approches pour créer des noms : l’approche experte et la méthode collaborative.

Pour Onatera, en raison de la complexité des enjeux créatifs et juridiques, nous avons privilégié la méthode experte : la création est confiée à une équipe de créatifs séniors spécialisés dans la création de marques. En effet, créer des noms nécessite une expertise et une sensibilité particulière ; un bon copywriter ne fera pas nécessairement un bon « namer », et vice-versa.

Nous travaillons sur la base d’un cadre de création validé avec l’équipe dirigeante. Dans notre travail d’exploration, nous combinons recherches individuelles, premières idéations et confrontations, puis brainstormings d’équipes, et approfondissement de certaines pistes créatives au moyen d’outils d’aide à la création de noms. Notre logiciel d’ingénierie linguistique nous permet notamment d’explorer de manière exhaustive certaines pistes (« to exhaust a root », disent les namers américains).

Nous combinons par ailleurs deux types d’approches créatives : approche sémantique (par le sens recherché) et approche linguistique (par modèle de dénomination). Cette double approche est l’une des singularités de Timbuktoo. Elle nous permet de présenter des propositions plus variées à nos clients.

Les phases d’exploration nous amènent à générer de manière très large dans un premier temps.
Il n’est pas rare que nous « brassions » plusieurs centaines, voire milliers de propositions.

Dans un deuxième temps, nous recentrons et intégrons un premier filtre juridique marque et/ou .COM – c’était le cas d’Onatera – pour arriver à une cinquantaine de propositions répondant au cahier des charges (notre master-list).

Le travail de sélection finale des propositions que nous présentons à notre client est effectué par une seconde équipe, formée de consultants et linguistes, avec l’input de notre équipe juridique pour finaliser les recherches de disponibilité à l’identique et à l’identique phonétique.

Timbuktoo attache enfin beaucoup d’importance à la manière dont sont présentés les propositions de noms : obtenir l’adhésion de toute une équipe est toujours clé dans le succès d’une marque.

Pour Ma Boutique O Naturel, l’équipe dirigeante s’est rapidement appropriée le nom qui a été retenu puis déposé.

Onatera boite

Cerise sur le gâteau…

Des propositions de noms réalisées est née une seconde marque pour l’entreprise : ORFITO, qui a été dans un premier temps gardée comme nom de réserve, puis est devenue le nom d’une gamme de compléments alimentaires.

Onatera complements

Plus d’articles…

Cliquer sur un article ci-dessous

logo Nike
Delphine Parlier, Timbuktoo
Droit des marques : la marque communautaire fait peau neuve
CES, Las Vegas, Timbuktoo
Google, Georges Perec
Naming : le choix du nom des nouvelles régions
iTélé logo
tim naming plateforme
Nutella, nutela
TimNaming a déjà 1 an, timnaming
visa logo
International Rugby Board, IBR
geysers, geyser nom
Coolest
Création de nom-naming : Timbuktoo : 3 juillet, 3 ans, 3 façons de créer autrement
Vélib' : de la marque à l'icône
Qilive, Kilive, Kiliv, Quilive, Auchan
Droit des marques : utilisation du terme 4G
Naming : ce qu'un nom évoque
Nom de domaine : la firme informatique Xboxa racheté le nom de domaine « xbone.com
MIP, Made In Provence, vin
Nom de domaine : Prodomaines nous apprend qu’un certain Peter Gordon Blue s’est emparé du nom de domaine « torrents.com » en début d’année pour la coquette somme de 84 000 $
Droit des marques : créateurs ayant donné leur patronyme et/ou prénom à leur marque
Droit des marques : créateurs ayant donné leur patronyme et/ou prénom à leur marque
Poilâne, poilane
Galliano
Droit des marques : Une couleur peut-elle appartenir à une marque ?
Hop!, Air France
Mousse Absolue, L'Oréal
Naming : James Bond, une marque devenue planétaire
Naming : Fin du litige pour la société Autolib' garde son nom
Autolib', Paris
Naming, changement de nom : Yves Saint Laurent devient Saint laurent
Lol entre dans le dictionnaire Petit Robert
La Vache qui Rit dépôt marque déposée protéger déposer Inpi coût France Europe communautaire Inpi
Christian Blachas
Domain tools
Domain tools
Sosh, Soch, Orange
Création noms marques sociétés d'entreprises Agence namming vérifier déposer protéger classes inpi. Opened Mind
Marque DDD : pour Dattes Délicieuses et démocratiques
Timbuktoo à Moscou : noms de marques à Moscou LA capitale du luxe, magasins de chaussures francaises.
Helmut, mascotte de Timbuktoo inaugure le show-room de Buzz
Est! Est!! Est!!!, est est est
naming briefing nom brainstorming marque inpi société entreprise création agence antériorité déposé dépôt juridique juriste droit branding créer classes Red Carpet